Interview avec Viviane créatrice des patrons de lingerie et maillot de bain

Publié le : 08/06/2020 17:28:21
Catégories : Blog , Interview

Bonjour !

Aujourd'hui nous partageons une interview réalisée avec Viviane, la créatrice qui se cache derrière la marque de patrons Etoffe Malicieuse.

Alors commençons par les présentations...

Qui tient les rênes de Étoffe Malicieuse ? Dans quelle région vivez-vous ?

Je suis seule derrière Étoffe Malicieuse. Cependant je suis très entourée et si j’ai besoin d’aide et de conseils, je sais pouvoir compter sur ma famille et mes amis. Je suis Auvergnate et je vis dans le sud de la France.
 


 
Comment avez-vous appris à coudre ? Avec qui et depuis combien de temps ?

Ma mère cousait un peu, ma grand-mère cousait quasiment toutes ses tenues. Mais c’est surtout seule que j’ai appris. J’aime beaucoup essayer, tester, expérimenter. J’ai donc appris par mes erreurs. J’ai aussi eu la chance de rencontrer Sabine, une amie qui m’a expliqué quelques notions de gradation. Elle m’a beaucoup aidée !

Je trouve que dans un apprentissage, les erreurs sont importantes : elles nous permettent d’avancer et de bien comprendre. C’est d’ailleurs pour cela que sur mes vidéos explicatives de la chaîne Youtube d’Etoffe Malicieuse je ne me contente pas de montrer ce qu’il faut faire : j’explique aussi les erreurs.

J’ai commencé la couture par coudre un plaid en patchwork à la main. Il a été fini en 5 ans ! J’étais étudiante et je n’avais pas de machine à coudre lorsque je l’ai commencé. Ensuite, pour un Noël, mes parents m’ont offert ma première machine à coudre.



Comment vous êtes-vous formée à la conception de lingerie alors que ces pièces si petites et délicates font peur à beaucoup ?

Il y a quelques années, j’avais l’impression de tourner en rond. Je savais tout coudre. Cela ne m’amusait plus. J’avais besoin de challenge, d’apprendre de nouvelles choses. La couture de la lingerie, c’est parti sur un défi un soir au téléphone. J’ai dit à mon amie Sabine : je vais me coudre un soutien-gorge ! Elle a rigolé... La semaine suivante, je lui envoyais une photo.

Ensuite, j’ai cousu les petites culottes. Mais c’était moins drôle ;-)

À cette époque, on ne trouvait pas encore de patrons de lingerie. J’ai donc lancé mon premier patron de sous-vêtement : les petites culottes. Il a tout de suite eu beaucoup de succès. Quel plaisir de ne pas jeter ses chutes de tissu, mais au contraire de coudre la petite culotte assortie à sa robe !

Ensuite, tout naturellement, j’ai sorti un patron de soutien-gorge.

Comme les personnes ne trouvaient pas facilement les fournitures pour le coudre, je me suis mise en recherche de fournisseurs pour leur proposer tout le matériel nécessaire. C’est ainsi que la vente de fournitures est arrivée chez Etoffe Malicieuse.
 




Depuis quand existe Étoffe Malicieuse ?

Depuis 8 ans je pense. Au départ, j’ai écrit un livre de couture sur le prêt-à-porter femme. Mon livre a été un des tout premiers à proposer des patrons au-delà de la taille 46. Dans la même lignée, j’essaie de proposer des patrons qui ont un large panel de tailles : jusqu’au 64 pour certaines culottes. C’est important que chacune puisse se faire plaisir !

 
Votre blog remonte à 2013, comment vous est venue l'idée de créer une marque autour de la lingerie et du maillot de bain ? Est-ce que vous travaillez seule actuellement ?

Oui, je travaille seule. Mais je suis très bien entourée. Dans ma famille, mais aussi par des amitiés qui se sont peu à peu formées avec certaines de mes testeuses. Elles m’accompagnent et sont vraiment présentes. J’en profite pour les remercier, elles se reconnaîtront sans soucis !

 



Quelles sont vos sources d'inspiration pour concevoir de nouveaux modèles ? Comment sont créées vos collections ?

Je n’ai pas de « recette » : je couds ce que j’ai envie, tout simplement. Je me demandais si coudre des chaussettes était possible : j’ai essayé, j’ai aimé, j’ai validé ! Et ce patron rencontre aussi un beau succès. Il est simple, rapide, et permet d’offrir un joli cadeau original. De plus, encore une fois, il utilise les chutes de tissu : moins de gaspillage !



Selon vous, qu'est ce qui motive vos clientes à coudre leurs propres sous-vêtements ? 

Je pense qu’il y a plusieurs raisons : la fierté d’être entièrement habillée en « home made », la possibilité de porter des sous-vêtements assortis à ses tenues, et surtout la joie d’avoir enfin un soutien-gorge vraiment à sa taille ! Fini les armatures qui laissent des traces rouges sur le corps !


Je fais très attention de proposer de nombreuses tailles afin que chacune puisse se faire plaisir. Les culottes vont jusqu’au 64 pour certains modèles, et les soutien-gorges selon le modèle du 75AA au 125H.

Peut-être même que mes visiteuses ont envie de coudre autre chose que des tops, chemises et jupes ? Il faudrait leur demander !

 



En dehors de la lingerie, quels sont les projets qui vous intéressent le plus et comment les choisissez vous ?

Je ne fais pas que de la couture. Je touche à tout, toujours le défi ! Et dès que je m’ennuie, j’apprends une autre technique. Je peux passer de la couture de la lingerie à la pose du carrelage ou à la scie sauteuse sans aucun problème.

J’adore bricoler !


Avec quelle machine êtes-vous équipée ?

J’ai une Janome : la memory craft 5200 dont je suis très contente. Dans la gamme actuelle cela équivaut à une JANOME Jubilee 150 ou JANOME Skyline S3.


Quels sont les indispensables pour coudre les matières délicates de la lingerie et les tissus si extensibles des maillots de bain ?

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, une simple machine à coudre dotée d’un point élastique suffit pour coudre sa lingerie. Il faut que la machine soit de qualité pour vous offrir de beaux points réguliers.


Une surjeteuse peut-elle êtres utile pour ces matières ?

La surjeteuse est pratique, mais pas indispensable.  


Quelles astuces pour se lancer dans ces projets ?

Le plus dur, je pense, est de se faire confiance et de se dire que oui, on est capable de coudre de la lingerie. Commencer par une petite culotte est facile : il suffit de chutes de jersey et d’un peu d’élastique. Avec la récente chaîne Youtube d’ Étoffe Malicieuse, j’espère vraiment réussir à montrer que la couture de la lingerie est accessible à toutes.

Les explications de mes patrons sont très détaillées : les réglages des différents points sont donnés à chaque étape, des liens et des QR Codes vers des vidéos sont donnés, tout est scrupuleusement expliqué afin d’accompagner au plus près.

Enfin, quels conseils pouvez-vous donner aux débutants ou à ceux qui ont peur de se lancer ?


De se faire confiance, et d’essayer, tout simplement ! Pour chaque patron que je sors, je fais appel à au moins une testeuse débutante dans ce domaine. Et à chaque fois, elles me remercient et sont toutes contentes d’avoir enfin osé ! Donc n’ayez pas peur : lancez-vous ! Mais attention, je vous aurai prévenues : c’est addictif !


Un grand merci Viviane pour cet entretien.

Retrouvez Etoffe Malicieuse en ligne et sur les réseaux sociaux @etoffemalicieuse :

https://www.etoffe-malicieuse.fr/

https://www.instagram.com/etoffemalicieuse/

https://www.youtube.com/channel/UCaZsY8zzeKsaCS1pt6tnr4Q/featured?view_as=subscriber

Participez à notre concours sur Instagram jusqu'au dimanche 14 juin pour tenter de gagner un patron Etoffe Malicieuse et des accessoires JANOME France !

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)